L'Egoïste romantique

April 2005
Cette histoire débute en l'an 2000. Oscar Dufresne a trente-quatre ans. C'est un écrivain fictif, comme il y a des malades imaginaires. Il tient son journal dans la presse pour que sa vie devienne passionnante. Il est égoïste, lâche, cynique et obsédé sexuel - bref c'est un homme comme les autres. Ainsi l'auteur définit-il son livre, journal d'un people et chronique d'une génération : " Il faudrait inventer pour le délire dufresnien, en hommage à Malraux, la dénomination d'antijournal. C'est un miroir déformant que je promène le long de mon nombril. "

Sorti en avril 2005, chez Grasset, "L'égoïste romantique" est un roman dans la veine de "L'amour dure trois ans". Il est sous-titré "L'anti-journal" car il s'agit du "Journal d'Oscar Dufresne" retravaillé et augmenté. C'est dans VSD que chaque semaine, Frédéric Beigbeder narrait les aventures d'Oscar Dufresne, un double de l'auteur de "Windows on the World", à l'instar de Marc Marronnier. Le titre "L'égoïste romantique" fait référence au premier roman de Francis Scott Fitzgerald intitulé initialement "L'égoïste romantique" et publié finalement, en 1920, sous le titre de "L'envers du paradis".

Le roman est sorti en poche en octobre 2006 chez Gallimard (Collection Folio).